Historique

O​n l'appelle la porte du desert un magnifique coin où il fait bon y vivre de grands noms du monde de la littérature et de l'art sont passés par ce petit coin de paradis pour se ressourcer et profiter du calme de la région ma grand mere paternelle est originaire de cette petite ville au sud de Batna ma ville natale.
El Kantara ou Kantara ou Calceus Herculis est l'une des daïras de la wilaya de Biskra en Algérie. Elle se situe a 50 kilomètres au nord de Biskra et à 50 kilomètres de Batna.
Dans le nom originel de cette ville, "CALCEUS HERCULIS", on lit le nom d'Hercule.
D'après Marcel LE GLAY - dans son oeuvre de 1968 ;"À la recherche d'Icosium" AntAfr 2, p7 à 52 - il semblerait que cette ville ait été fondée par les compagnons d'Hercule (Heraclès).
Elle est pleine de contrastes. Il neige à une vingtaine de kilomètres plus au nord (en hiver), et de majestueuses dunes de sable sont à une soixantaine de kilomètres un peu plus au sud où la température en été peut frôler parfois les 50°C.
Oasis située dans la wilaya de Biskra, dans le sud-ouest des Aurès, à mi-chemin entre Biskra et Batna.
À l'époque romaine, elle était un centre urbain connu sous le nom de Calceus Herculis. Les historiens affirment que c'étaient les Romains qui avaient ouvert un passage à travers les montagnes et avaient bâti le fameux pont pour faciliter les déplacements des personnes et des marchandises. En 1862, sous le règne de Napoléon III, le pont sera complètement remanié et dénaturé par le génie militaire français.
Des études ont démontré que les habitants d'El-Kantara sont d'origine berbère car de nombreuses appellations qui s'y trouvent le confirment. Par exemple : « Oued Aghroum » qui veut dire « La rivière de la galette » qui symbolise que l'oued est une source de subsistance et de vie.
Quant aux Arabes, ils se sont implantés dans cette région sous forme de tribus au VIIe siècle à l'époque des conquêtes islamiques sous le commandement du glorieux conquérant Tariq ibn Ziyad. En 1048, le nombre d'Arabe s'est accru après l'invasion des tribus des Béni Hillal et des Béni Soleïm qui venaient de la Haute-Égypte et se dirigeaient vers la Kalaa des Beni Hamad pendant l'ère des Fatimides.
Les tribus d'Al Kantra sont métisées Arabes-Berbères[1]. Il existe trois douars:Gregar; Dachra Dahraouia; bour Abbas[2]. Au 19e siècle, il y avait trois fractions : les Ouled Si Ali Mohamed, les Ouled Bellil et les Ouled Mahmed.

Visite à El Kantara

Contact.

عرضت بقنطرة الطبيعة
حسنها متــــــــــجـردا
لوح من الرسم القديم به
القدير تفـــــــــــــــردا 
أنقاسها تذكي العبير
فتحي الملحــــــــــدا 
فكأنما نفس ابن مريم 
راح فيها واغتــــــدى 
وترى الحياة تبسطت فيها
فلن تتعقــــــــــــدا 
والقنطري ابن الطبيعة 
ينبغي أن يسعـــــــدا

- شعر محمد العيد آل خليفة -